ARTICLE DE 8 MINUTESComment j’ai arrêté le grignotage

Quand on souhaite perdre du poids ou arrêter la malbouffe, les fringales et le grignotage sont les ennemis absolus.le grignotage, notre ennemi

Mais lorsqu’on en est victime au quotidien, on peut se sentir désarmé face à la violence des crises qu’ils peuvent engendrer, et avoir l’impression qu’ils nous poursuivront toute notre vie.

Il est pourtant possible de s’en débarrasser. Est-ce facile, est-ce rapide ? Désolée de vous décevoir, mais pas forcément. Mais avec de la volonté et une approche globale de la nutrition, c’est à la portée de tout le monde ! Voici ce que j’ai moi-même mis en place et comment j’ai arrêté le grignotage pour de bon.

1.      Je me suis débarrassée de mon addiction au sucre

Oui je sais, je vous en parle tout le temps, mais c’est la clef du succès ! Si vous êtes accro au sucre comme je l’ai été pendant des années, sachez qu’il est impossible de commencer à adopter une alimentation saine sans passer par cette étape. Vous allez tenir quelques jours, une ou deux semaines peut-être…

Puis le manque va se faire ressentir, (oui comme pour une drogue) et vous allez finir par craquer. Vous pouvez même être pris de frénésie en avalant tous les produits sucrés que vous pourrez trouver, jusqu’à l’écœurement, peut-être même ceux que vous n’affectionnez pas particulièrement d’habitude.

Puis vont suivre le sentiment de culpabilité et le poids d’un (énième ?) échec cuisant.

Je vous le raconte ainsi, car c’est du vécu ; j’ai entamé de nombreux régimes, souvent très restrictifs, qui ont toujours échoué, et au final de je me remettais à grignoter, parfois encore plus qu’avant.

vaincre son addiction au sucre pour arrêter le grignotage

Voilà pourquoi il s’agit de l’étape la plus importante si vous ne pouvez actuellement pas vous passer de sucre. Pour adopter une alimentation plus équilibrée et arrêter le grignotage sur le long terme, il va falloir vous désintoxiquer du sucre.

Je vous offre la méthode que j’ai utilisée pour vaincre mon addiction au sucre. Pour la télécharger gratuitement, cliquez ici :

Vaincre votre addiction au sucre en 30 jours

2.      J’ai arrêté de consommer du jus de fruit, des céréales (ou du pain) et du lait le matin

Il s’agit du petit-déjeuner type recommandé par le PNNS (1). Pourtant, si on examine ce menu de plus près, on peut constater qu’il ne s’agit que d’aliments ayant un fort impact sur notre glycémie. Leur consommation va donc provoquer une hypoglycémie réactive 2 à 3 heures après leur ingestion, favorisant ainsi les fringales et par conséquent le grignotage (et la prise de poids) !

Lire : Le sucre : cet ennemi qui veut vous rendre accro

De plus, le PNNS considère comme équivalent le fait de manger un fruit ou de boire un jus de fruit. Ça ne revient pourtant pas tu tout au même !

Lorsque vous mangez un fruit entier, vous consommez du fructose certes, mais qui est accompagné de fibres et d’antioxydants qui permettent au foie d’utiliser tout cet apport en fructose pour fournir de l’énergie au  lieu de le convertir en graisses. En revanche, lorsque vous pressez un fruit, les fibres et les antioxydants sont presque entièrement détruits. Vous vous retrouvez alors avec un pur jus de sucre, ou plutôt de fructose ! Et il se trouve que là où le glucose a un effet à court terme sur votre production d’insuline, le fructose lui, va, à long terme augmenter drastiquement votre risque de développer un diabète de type 2 (résistance à l’insuline). D’autre part, les cellules du corps humain ne savent pas utiliser le fructose pour produire de l’énergie. Il est donc absorbé par le foie qui va certes en utiliser une partie pour produire de l’énergie, mais va surtout transformer tout le reste en graisses et faire augmenter votre taux de triglycérides.

Article : Choisir vos aliments en fonction de leur index glycémique

un bon petit-déjeuner pour éviter le grignotage

Mais alors, que faut-il manger au petit-déjeuner ?

Pour tenir toute la matinée sans avoir de fringales, l’idéal est de consommer :

  • Des protéines et du bon gras : œufs, jambon blanc, avocat, oléagineux…
  • Des glucides à index glycémique bas : fruits, flocons d’avoine, sarrasin ou autres, baies, ou une petite tranche de pain si vous ne pouvez vraiment pas vous en passer (choisissez-le de préférence complet ou au levain et évitez le pain blanc, de mie, brioché…).
  • Une boisson chaude sans sucre (sauf le lait !)

Lire : Le petit-déjeuner est-il vraiment le repas le plus important ?

3.      J’évite les tentations dans mes tiroirs

Loin des yeux, loin du cœur… Même s’il devient plus facile de résister à la tentation du grignotage lorsqu’on suit les conseils de cet article, on peut toujours être tenté d’aller fouiller dans le tiroir à biscuits ! Le mieux est donc d’éviter d’acheter ce type de produits.

Facile me direz-vous quand on vit seul… Beaucoup moins quand votre chéri(e) ne souhaite pas arrêter d’en consommer ! Voici quelques astuces pour s’en sortir tout de même :

  • Négociez avec votre conjoint pour qu’il achète surtout des biscuits/gâteaux que vous n’aimez pas trop. Pour le reste, il peut peut-être l’emporter et le consommer surtout sur son lieu de travail pendant les pauses café ?
  • Si la configuration de votre cuisine le permet, stockez ces aliments dans un tiroir/placard que vous utilisez peu, voire même dans une autre pièce (si vous avez par exemple un cellier ou un garde-manger).
  • Ayez toujours à votre disposition des encas sains et prêts à manger : oléagineux, œufs durs, fruits, fruits séchés (ces derniers restent à consommer en petite quantité). Ainsi, vous allez habituer votre cerveau à vous diriger vers ces aliments plutôt que vers le tiroir interdit !
  • Faites-vous plaisir de temps en temps. Il ne s’agit pas de bannir pour toujours les aliments sucrés ! Consommez-en occasionnellement, en choisissant de préférence un gâteau fait maison ou en pâtisserie ou du chocolat de bonne qualité, plutôt des produits industriels.

arrêter le grignotage en vidant ses placards

4.      Je prends toujours une collation l’après-midi

Qui a dit que le goûter était réservé aux enfants ? Il peut être assez difficile de tenir sans manger du déjeuner jusqu’au dîner (6 à 8 heures donc). N’ayez donc pas de scrupules à consommer une bonne collation vers 16h/16h30. Mangez à votre faim, ni plus, ni moins.

Pour les idées de collation saine, voir le chapitre précédent !

une collation saine pour éviter le grignotage

5.      Je consomme plus de gras et moins de glucides

Oui, je connais la chanson : « Pour votre santé, ne mangez pas trop gras, trop sucré, trop salé ». À l’entendre ainsi, on pourrait donc penser que le gras c’est le mal ! Et pourtant c’est tout le contraire. En choisissant de bonnes sources de gras, vous faites du bien à votre ligne et votre santé :

  • Le duo gras/protéines offre un fort pouvoir de satiété et vous permet de tenir plus longtemps ; donc, pas de fringales et bye bye le grignotage !
  • Le gras joue un rôle essentiel dans la fabrication de vos hormones et des membranes de vos cellules.

Lire : Manger gras pour perdre du poids

Quant aux glucides, je sélectionne ceux qui ont un index glycémique bas : fruits et légumes bien sûr, mais aussi légumineuses, quinoa, riz sauvage… Je ne consomme les aliments à index glycémique moyen ou élevé qu’en petites quantités (féculents, pain, biscuits…).

plus de bon gras pour éviter le grignotage

6.      Pour continuer à me faire plaisir, je prépare des pâtisseries à index glycémique bas

Eh oui, avec un peu d’imagination, on peut confectionner de succulentes pâtisseries sans farines raffinées et sans sucre, en utilisant des aliments sains ! Vous pensez que c’est difficile ? Peut-être au début, mais quand on commence à se familiariser avec les différents ingrédients, on comprend qu’il existe plein de possibilités. Et comme je suis sympa, je vous offre ma recette de pancakes sans sucre et sans farine. J’en fais régulièrement pour le petit-déjeuner ou le goûter, et toute la famille en raffole.

Pour 10 gros pancakes

Ingrédients :

    • 200 g de purée de noix (cajou, amandes, noisettes…)
    • 4 œufs
    • 80 ml de lait végétal ou d’eau
    • 40 g de xylitol
    • 1 cuil. à café de poudre à lever sans gluten
  • Facultatif : un arôme de votre choix (moi, j’aime bien ajouter une cuillère à soupe de rhum)

Préparation :

    • Mixer tous les ingrédients ensemble (moi, j’utilise un mixeur plongeant).
    • Graisser une poêle, faire chauffer à feu moyen et verser de la pâte pour former un pancake.
  • Lorsque de nombreuses bulles se forment à la surface, il est temps de retourner votre pancake avec une spatule pour terminer la cuisson.

pâtisseries à index glycémique bas contre le grignotage

Bon appétit !

Si vous avez d’autres astuces pour arrêter le grignotage, ne les gardez pas pour vous ! Partagez-les en commentaire pour en faire profiter tout le monde.

Votre santé est précieuse, ne la malbouffez pas.

Références :

(1) http://www.mangerbouger.fr/Le-Mag/Bien-etre/Un-bon-petit-dejeuner-pour-des-matins-boostes

Où me suivre ?

Instagram

Cliquez ici pour laisser un commentaire 0 réactions