ARTICLE DE 6 MINUTESLe sucre : cet ennemi qui veut vous rendre accro (série Le sucre, épisode 1/3)

Index glycémique et addiction au sucre

Bienvenue dans cette première série consacrée au sucre.

Aujourd’hui, je vais vous parler des effets du sucre sur le corps et sur la santé. D’ailleurs, je devrais plutôt parler de glucides, car tous les sucres n’ont pas le goût sucré.

Alors quels glucides consommer,  lesquels sont à éviter et surtout pourquoi ?

Pour le savoir, il faut vérifier leur index glycémique.

Quesaco ?

Il s’agit de la capacité d’un glucide à augmenter votre glycémie (le taux de glucose que vous avez dans le sang) au cours de sa digestion. Le taux normal à jeun est de 1g par litre de sang. Mais plus l’index glycémique de l’aliment que vous consommez est important, plus votre glycémie se retrouvera élevée. Par exemple, pour le sirop de glucose qui a un IG de 100, 100% des glucides qu’il contient seront hydrolysés et transformés en glucose. Par contre, pour des haricots verts dont l’IG est de 30, seuls 30% des glucides qu’ils contiennent seront transformés en glucose.

En quoi l’IG est-il important ?

Je vous ai préparé un petit schéma pour que vous puissiez mieux comprendre ce principe :

Lorsque vous consommez un aliment à IG élevé, votre taux de glycémie va brusquement augmenter. Et comme trop de glucose dans le sang est dangereux, votre pancréas va produire une hormone appelée insuline dont le rôle est de faire baisser ce taux de glucose pour le ramener à la normale. Seulement, plus la hausse de la glycémie est importante, plus votre pancréas va produire une quantité exagérée d’insuline. Du coup, votre glycémie va rechuter à un niveau plus bas que la normale ; c’est ce que l’on appelle l’hypoglycémie réactive. Et là, vous vous sentez vidé, fatigué, c’est le fameux coup de pompe de 10h ou 15h.

Puis, vous ressentez l’envie de manger à nouveau, des produits sucrés de préférence, et c’est un cercle vicieux. D’autre part, votre corps ne peut brûler qu’une certaine quantité de sucre à la fois. Du coup, le reste est stocké dans vos cellules graisseuses, d’où la prise de poids. Et deuxième effet Kiss Cool, à force de produire trop d’insuline, vous risquez :

  • soit de ne plus en produire en quantité suffisante pour faire baisser la glycémie : c’est le diabète de type 1,
  • soit de devenir résistant à l’insuline, qui ne réussira plus à faire baisser votre glycémie : c’est le diabète de type 2.

Concernant les aliments à IG modéré, vous pouvez constater que l’élévation de la glycémie suit le même genre courbe mais dans une moindre mesure, et l’hypoglycémie réactive est moins importante.

Quant aux aliments à IG bas, ils élèvent très peu la glycémie : ils ne génèrent pas de production exagérée d’insuline et par conséquent, pas d’hypoglycémie réactive.

Alors je m’excuse pour ce passage peut-être un peu trop « cours de science », mais je vous avais dit dans ma première vidéo que le sucre était l’ennemi à abattre. Et il me semblait important de vous expliquer ce qu’il se passe dans votre corps lorsque vous consommez des glucides. Nous voyons donc bien ici le lien entre mauvais pour le poids mais aussi pour la santé.

Une classification obsolète

Pour que mon explication soit complète, je dois faire la lumière sur une croyance qui a la vie dure : la classification des sucres lents et des sucres rapides. Pendant longtemps on a cru que tous les glucides libéraient la même quantité de glucose dans le sang, mais plus ou moins rapidement. Les glucides simples comme le saccharose (sucre de table) étaient considérés comme des sucres rapides et les glucides complexes comme l’amidon qu’on retrouve dans les pommes de terre, les pâtes ou le pain, comme des sucres lents. Cette erreur a été dénoncée lorsqu’on a établi le principe des index glycémiques. Malgré tout certains professionnels de la santé s’entêtent à continuer de l’utiliser et de conseiller de consommer des féculents à tous les repas. Pourquoi ? Je ne sais pas. Mais vous savez maintenant ce qu’il en est !

Le sucre : une drogue

J’aimerais maintenant évoquer un autre gros inconvénient des produits sucrés : sa capacité à vous faire devenir accroc. Il est aujourd’hui reconnu que la consommation de sucre active certaines zones du cerveau, dont celles qui sont associées au plaisir et à la récompense.

Faites le test

Est-ce que vous-même, vous êtes accroc au sucre ? Faisons un petit test, et répondez par oui ou non à ces questions :

  1. Est-ce que vous éprouvez le besoin de consommer des produits sucrés pour vous réconforter lorsque vous vous sentez mal ? Mauvaise journée, dispute avec un proche…
  2. Est-il difficile pour vous de vous passer de produits sucrés pendant toute une journée ? Est-ce que ça vous rend de mauvaise humeur ?
  3. Et enfin, lorsque vous avez faim et que vous n’avez pas de produit sucré à consommer, est-ce que vous compensez en mangeant d’autres aliments en  grande quantité sans que cela ne réussisse à vous satisfaire ?

Verdict ?

Si vous avez répondu oui à l’une de ces questions, attention, il va falloir surveiller votre consommation de sucre afin de ne pas tomber dans la dépendance.

Vous avez répondu oui à 2 ou aux 3 questions ? Il y a de fortes chances pour que vous soyez déjà accro au sucre.

Ce n’est pas une fatalité !

La bonne nouvelle est que ça n’est pas une fatalité, car avec de la volonté, on peut tout à fait se défaire d’une addiction au sucre.

Je le sais, car je suis moi-même passée par là, et je peux vous aider ; je vous offre mon guide qui détaille de A à Z la méthode que j’ai utilisée pour me désintoxiquer du sucre. Vous pouvez le télécharger gratuitement en cliquant ci-dessous :

Oui, je veux télécharger le guide !

Si cet article vous a plu, je vous invite à me suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram

Vous pouvez aussi poser toutes vos questions dans les commentaires auxquelles je me ferai un plaisir de répondre.

À très bientôt !

Votre santé est précieuse, ne la malbouffez pas !

Cliquez ici pour laisser un commentaire 0 réactions

Les aliments bons pour la santé ne sont pas ceux que vous croyez !

Téléchargez votre guide offert

Découvrez dans ce guide tout ce qu’il faut savoir sur la classification de plus de 300 aliments en fonction de leur index glycémique (principes et limites) pour adopter enfin une alimentation saine et équilibrée.

Pour l’obtenir, c’est très simple : il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous et de répondre à un court questionnaire*.

 

Vos réponses me permettront de savoir quels sont les sujets qui vous intéressent le plus ! Je pourrai ainsi répondre à vos interrogations dans mes prochaines vidéos.

* Vos réponses resteront 100 % anonymes

Vous recevrez également tous mes meilleurs conseils sur la nutrition et le bien-être chaque semaine ; toutefois, vous pourrez vous désabonner à tout moment 🙁

Vos informations personnelles restent 100 % confidentielles, conformément à la Politique de Confidentialité de La vie healthy.